Carnet de route

Stage Cascade Région Pays de Loire

Le 03/03/2012 par Groupe Espoir Alpinisme

Du Samedi 11 au jeudi 16 février 2012 le groupe jeunes alpinisme du club, c’est rendu dans le massif des Ecrins, Alpes, s’entrainer à l’escalade de cascades de glace dans le cadre de leur formation d’initiateur alpinisme. Paul Dautry, Perrine Devanne, Bastien Baron, Lucas Cousseau et Romain Borée, accompagné par Guy Catroux et Gérard Jarry vont vous narrer leur périple…

 
Jour 1 :   (Samedi 11)
 
            Le groupe est au rendez-vous à 5 h du matin, à la permanence du club, avenue Kennedy fin prêt pour un interminable voyage de 14h qui les amèneras au pied de la barrière alpine. Et oui, 14h !! Un peu long vont se dire les connaisseurs. En effet, malgré la bravoure de notre chauffeur Gérard qui ne s’arrêta pas même pour manger, les traditionnels bouchons de skieurs affamés de neige fraiche ne nous ont pas épargnés à la sortie de Lyon… Nous arrivons donc sur les coups de 19h au charmant gîte des papillons dans la commune de L’Argentière-la-Bessée fatigués mais gonflés à bloc pour en découdre avec les glaçons alpins.
 
Jour 2 :   (Dimanche 12)
 
            Levé 7h15, nous préparons notre petit déjeuner dans le dortoir commun, puis nous faisons la connaissance de notre guide pour c’est 4 jours d’escalades (enfin c’est ce qui était prévu initialement, suite jour 3…) il s’appelle Charly, à 34 ans, un look de surfeur méditerranéens mais est tout simplement génial ! C’est donc sur cette agréable rencontre que nous nous dirigeons vers le petit village des Aiguilles où se trouve un « spot » de cascade artificiel. En effet, au cœur du village, est arrosé un mur de 15/20 mètres de haut créant ainsi de superbes coulées de glace vive qui n’attendent que nous. Le village est accueillant, le soleil au rendez-vous, la glace est de bonnes conditions, c’est donc sous les meilleurs auspices que débute notre stage. Pour commencer, et nous remettre en confiance, le guide nous installe des moulinettes. Pour Romain, c’est une première, et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est une franche réussite, il est aussi à l’aise sur le sol que sur la glace. Pour les autres, les sensations reviennent doucement et les gestes retrouvent leurs fluidités au fur et à mesure des ascensions. C’est ainsi que le guide propose à Lucas et Paul de réaliser leurs première escalade en tête ! L’appréhension est grande, mais l’épreuve réalisée haut la main (en toute modestie).    La journée se termine donc, qu’avec d’agréables nouvelles, qui promettent une semaine riche en émotions.
Lucas Cousseau
 
 
 
 
Jour 3 :   (Lundi 13)
 
Ce matin, nous commençons par une petite longueur afin de rejoindre le cigare « sombrero » (une grosse colonne de glace d’environs 4 à 5 mètres de diamètre). Le guide nous installe quelques moulinettes pour que nous fassions des longueurs sur des parties raides. Lucas et Bastien tentent un run dans une voie de dry tooling « sodomice ». Nous mangeons au pied du cigare le midi puis redescendons en rappel pour retourner au pied du « Y » où nous étions passés le matin mais avions renoncés a cause de la surpopulation. Nous prenons la ligne de droite dans le « Y ». A la fin des cinq longueurs, nous sommes contents d’être sorti. Lucas a froid et Bastien tousse beaucoup.
 
Jour 4 :   (Mardi 14)
 
Bastien est resté au gite toute la journée, cloué au lit par un méchant virus. De plus nous avons été contraints de changer de Guide suite à un problème d’ordre familiale. Mais cela n’entame pas notre volonté et nous partons faire « polofolie », une superbe cascade de quatre longueurs. L’escalade est assez chaotique, Lucas perd ses crampons dans une longueur en tête environs 5 mètres avant un relais. Nous sortons vers 12 h30 après quelques galères. De plus, les courbatures et la fatigue de la veille se font sentir. Nous mangeons au camion et nous retournons au gite vers 16h. Nous passons l’après-midi au gite.
Paul Dautry
 
Jour 5 et 6 :   (Mercredi 15/Jeudi 16)
Mercredi nous nous somme levés à 7H10 pour notre dernier jour de grimpe. Nous sommes retournés dans la vallée de la Fresinière, cette fois nous avons été sur le site de «Madame tape dure». Etant tous plus ou moins fatigués Guy et le guide, Nicolas, on choisit de nous emmener sur ce site plus facile que celui prévu à la base. Arrivé sur le site Nicolas a mis une moulinette en place pour Guy et Gérard, puis nous sommes partis pour nos dernière longueur du séjour avec nos cordée respective, Romain et moi avec le guide, et Paul et Lucas ensemble. Nous avons attendus d'être tous au relais avant d'entamer la dernière longueur pour être sûr de ne pas s'envoyer des morceaux de glace. Arrivé en haut nous sommes redescendus en rappel. Après être redescendu nous avons pris notre repas du midi. L'après-midi Nicolas a installé pour Romain et moi des broches et des dégaines pour que nous essayons de grimpé en tête, Lucas lui est repartir pour faire les 60m de longueur de «Madame tape dure» afin d'installé une moulinette pour Guy. La cascade c'est retrouvé au soleil et nous avons pu voir la glace fondre a vue d'œil, il a donc été plus facile de planté les piolets, Romain et moi avons réussi notre petite monté en tête et Guy lui a réussi a monté les 60m de «Madame tape dure». Romain, après sa monté en tête, est reparti sur la moulinette installé par Lucas puis une fois qu'il est redescendu nous sommes rentrés au gîte. Le soir nous avons pris le repas avec notre premier guide Charlie, pour fêter les 18 ans de Paul la tenancière du gîte, Bénédicte, a apporté notre dessert avec une bougie. Nous avons dit en revoir à Charlie et nous l'avons remercié pour le séjour. Le lendemain nous avons fait nos bagages et nous avons pris la route après avoir dit en revoir a Bénédicte.
Perrine Devanne

Diaporama en ligne

CLUB ALPIN FRANCAIS DU CHOLETAIS
16 RUE DU DOCTEUR COIGNARD
49300  CHOLET
Contactez-nous
Tél. 06 47 64 35 12
Permanences :
vendredi 18h30 à 20h
Agenda